Invités festival Paroles Indigo

édition 2021

Odette Zeze Niang

Odette Zézé Niang pousse son premier cri à Dakar et pose ses premiers pas dans la société sénégalaise aux couleurs vives, au passé riche et au présent plein de promesses. Dans les rues de la Sicap Karack, elle apprend à s’exprimer, marcher et trouver sa place en compagnie de ses quatre frères et de sa petite sœur.
Dans la grande maison familiale, arrivent les premiers désaccords lorsqu’elle prend conscience que sa vie risque de ne pas ressembler à celle de ses frères et cousins : il y a une différence de taille, elle est une fille. Dans cette première chambre sociale, elle prend acte, non sans représailles, de cette différence qui se fonde sur une appartenance sexuée.
La polygamie, cette amie du quotidien de toutes musulmanes dans la société sénégalaise frappe à la porte dès ses 11 ans. Une révolte intérieure naît, une indignation dans l’âme surgit. La littérature s’invite comme un voyage, un autre monde des possibles. 

Un premier Agatha Christie glissé à la main par son père, et les nuits deviennent plus intéressantes. Les crimes commis envers les femmes se résolvent en secret derrière le livre, sur un bout de papier. Écrire devient un besoin vital. Les petits agendas, cahiers, livres s’entassent et lui permettent de comprendre l’autre, son père, ses frères, cousins, amis, sans pour autant tout accepter.
La littérature devient la compagne de tous les moments, l’accompagne du Maroc à la France, la porte tout au long de ses études de sciences politiques, de genre et de politiques sociales. Au long de ce voyage, elle écrit son trajet, ses joies et ses peines, ses aspirations et ses interrogations.
Elle découvre le pouvoir des mots pour panser et penser les maux féminins du quotidien, de son quotidien, du quotidien des femmes.
Le confinement réveille en elle un besoin de partager des émotions, des souvenirs, de l’espoir.
Dans le cadre des 16 jours d’activisme consacrés aux luttes contre les violences basées sur le genre, elle partage avec toute une communauté sa première pièce de théâtre La défunte jouée par des femmes. Elle écrit avec une classe de CM2 Une bouteille à la mer, une pièce qui évoque les luttes féministes du Sénégal vers la France. Elle livre une partie de son histoire à travers les autrices africaines qui ont marqué sa vie dans On se livre. Trois projets de livres sont en cours : Elles prennent la parole, 4 veuves et An Nisa.