Invités festival Paroles Indigo

édition 2019

Lansine Kouyate

La famille Kouyaté est appelée “les gardiens du balafon ». Lansiné s’inscrit tout à fait dans cette tradition. Initié par son père Nankoman Kouyaté, il transmettra également l’art de jouer au balafon à ses fils. Comme tous les vrais djéli, Lansiné construit ses balafons lui-même. Les lames sont soigneusement taillées en accord avec le son des calebasses. Il adapte leur tonalité en fonction de ses besoins musicaux. La plupart du temps il joue le balafon heptatonique avec 23 lames. Mais il a créé aussi son propre système avec deux balafons pour disposer de la même gamme qu’un clavier (touches blanches et noires) et pour élargir ainsi son champ musical à des compositions modernes et expérimentales.

©Manuel Lagos Cid